Des acteurs de la presse en ligne de Touba rencontrés sont en phase avec la décision du chef de l’Etat de réguler leur secteur infesté .

Pour eux , les sites  à la recherche du sensationnel et pourvoyeurs de contenus stériles sont à démasquer et dénoncer pour assainir le milieu . Même si au niveau local ,tel n’est pas le cas , seulement on déplore le diktat des chaines de Youtube ou autres supports de diffusion se considérant comme acteurs de la presse via  des diffusions non conformes avec les règles du métier de journalisme  .

« Ces plate-forme tendent à se considérer comme partie intégrante de la  presse , alors qu’elles sont loin  de l’être », souligne Fallou Sylla , l’administrateur de Assalamy.net qui invite aussi  à ses confrères administrateurs de sites d’information non  formés dans les  écoles de journalisme d’intégrer les associations des professionnelles de la presse pour bénéficier des bourses de formation .

Selon Serigne Mbacke Dieng ,le promoteur de Mouride.in, l’heure est à l’organisation au niveau local pour mieux juguler les couacs qui hantent le milieu de la presse en ligne à Touba. Toutefois, le patron de Mouride.info conseille à ses confrères de l’association de la presse en ligne du Baol de formaliser la structure  pour mieux aider les sites sociétaires à sortir de l’informel .

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here