Des affrontements entre musulmans (séléka) et chrétiens (anti-balaka), survenus hier à Bangui ont causé du tort aux sénégalais de Centrafrique

Des affrontements entre musulmans (séléka) et chrétiens (anti-balaka), survenus hier à Bangui ont causé du tort aux sénégalais de Centrafrique. Deux d’entre eux, des commerçants établis avec leurs familles depuis plusieurs années ont été tués et brûlés.

Selon la radio Rfm qui cite le journal L’Observateur,  les victimes ont été attaquées en plein jour par les anti-balaka, armés de couteaux et de machettes, alors qu’ils partaient acheter à manger. Ils seront lapidés à mort avant que leurs corps  ne soient brûlés. Le journal précise que le drame s’est déroulé au Pk 5, un quartier de la capitale centrafricaine.