Depuis son retour au Sénégal, c’est sur sa page Instagram que Diary Sow fait sa première apparition. Elle y publier son “trailer”: “Et les masques tombent !” Une histoire d’amour entre une domestique et le fils de sa patronne

Découvrez l’extrait sur sa page Instagram, in extenso :

Allyn Kane est une adolescente au passé douloureux. Après s’être enfuie du domicile familial, elle met le cap sur Saint-Louis, une région au Nord du Sénégal, dans l’espoir de se reconstruire et de vivre la vie dont elle a toujours rêvé. Ainsi, elle se retrouve devant la porte d’une des plus grandes familles bourgeoises de la région, les Thiandoum, qui l’emploient alors comme domestique à plein temps. Un choix que finira par regretter amèrement Anta Niane Thiandoum qui, extrêmement soucieuse du respect des traditions et du qu’en-dira-t-on, verra se développer sous son nez, en toute impuissance, une idylle jugée dangereuse entre son plus jeune fils Karim et Allyn

Celui-ci, pour échapper au courroux de sa mère qu’il juge mauvaise langue et trop intrusive, emménage avec Allyn dans sa villa dakaroise, espérant ainsi préserver le cocon autour de leur histoire naissante et de leur intimité.

Allyn découvre les plaisirs d’une vie luxueuse et luxurieuse, les hauts et les bas d’une passion destructrice la liant à Karim, tout en continuant de taire ses sombres secrets. Son silence, son ambition inégalable et le caractère de Karim creuseront de jour en jour le gouffre qui les séparait déjà et pèseront davantage sur une relation suffisamment tumultueuse

Dans « Et les masques tombent ! », on retrouve Allyn Kane, sous un nom de scène : Eryn Joly. La campagnarde qui avait séduit Karim est devenue une sirène des podiums parisiens, qui bataille pour trouver un équilibre entre ses études de droit et ses obligations en tant que modèle de luxe. Mais l’arrivée dans sa vie du frère de son ex-amant, qui ressemble à Karim de façon troublante, remue les plaies du passé.

« Je ne m’appelle plus Allyn. J’ai cessé d’être Allyn il y’a exactement vingt-six mois et deux jours, quand le destin a frappé une fois de plus aux portes de mon existence. Depuis, je suis deux femmes distinctes, que plus rien ne relie.

Eryn Joly. D’abord, je n’ai pas voulu de ce nom, trop occidental et peu naturel. Maintenant, je sais que je me trompais.

Longtemps, j’ai cru que ma vie ne serait que pénitence, je m’étais faite à l’idée de ne jamais connaître le véritable bonheur. J’aimais les aventures et les hasards de l’existence. Je m’élevais, je montais, je grimpais, sans jamais pleurnicher sur mon sort. Mais mon cœur battait tragiquement au rythme de la grande Horloge. Je me hâtais de vivre, de peur de ne vivre assez, de peur que ma vie ne passât, avant que j’eusse appris à vivre. Je préférais à la monotonie, au prosaïque, l’exceptionnel, fût-il macabre.

Quand j’ai vu l’amour, de nouveau, pointer le bout de son nez, d’abord je n’y ai pas cru. J’ai passé des jours, des semaines, puis des mois, à me convaincre que je me trompais, que mon cœur déréglait et mes sens et ma raison. Ce sentiment indésirable, que je ne recherchais guère, s’imposait à tort à une éternelle cynique.

Il n’y a certes de malheur plus grand que l’amour, quand il est fini, mais nul bonheur ne l’égale, quand il commence. J’avais hurlé de douleur de voir disparaître mon amant délaissé. Mon silence, si bavard qu’il fût, ne lui avait pas parlé. Je suis donc allée m’informer, toute seule, sur tout, en réponse à ce besoin intrinsèque de me confronter à l’inconnu, mais aussi à ce sursaut poétique d’éprouver, ailleurs, l’harmonie de l’univers. Je ne craignais plus le monde sans lui.

Je n’avais alors qu’une vague idée de la vie qui m’attendait. Une vie dissolue, immorale, diraient certains. Mais j’ai fini par y prendre goût. Et mes principes n’ont pu résister longtemps à l’influence de ce monde. Je pose. Je suis déshabillée et mon corps, exposé à la vue de tous. Ma beauté est anonyme, interchangeable. »

« Eryn est un personnage que j’incarne le jour, parfois la nuit, un déguisement que j’entretiens soigneusement à force de mensonges, de simulacres et de non-dits. Qui suis-je réellement ? Je ne le sais pas plus aujourd’hui qu’hier. Je suis toujours pour moi-même, un monde mystérieux et insondable. De nouveau seule, livrée à moi-même, n’ayant de famille, d’ami, que moi-même.

Si j’ai eu besoin d’un costume, ce n’est pas parce que mon âme n’est pas pure, elle ne l’est pas moins que les vôtres, et au risque de vous décevoir, la douleur ne l’a pas avilie. Ce n’est pas parce que je suis damnée, pas davantage pour épargner votre sensibilité, encore moins pour dissimuler ma part de noirceur.

J’entrevois la fin des ténèbres. Quelle qu’en soit l’issue, je serai prête. Même au plus sombre de l’épreuve, nul ne connaîtra mon talon d’Achille. Peu importent mes tourments, mes défaites, je renaitrai de mes cendres, tel le phénix. Et alors, mon cœur cessera à jamais d’avoir froid. »

 

22 Commentaires

  1. The crux of your writing while sounding agreeable originally, did not really sit perfectly with me after some time. Somewhere throughout the paragraphs you were able to make me a believer but only for a while. I nevertheless have got a problem with your leaps in logic and one would do nicely to help fill in those gaps. If you can accomplish that, I could certainly end up being fascinated.

  2. I am really enjoying the theme/design of your site. Do you ever run into any internet browser compatibility problems? A few of my blog visitors have complained about my site not operating correctly in Explorer but looks great in Chrome. Do you have any suggestions to help fix this issue?

  3. Admiring the hard work you put into your website and in depth information you present. It’s great to come across a blog every once in a while that isn’t the same old rehashed material. Great read! I’ve saved your site and I’m adding your RSS feeds to my Google account.

  4. Hey! This is my first comment here so I just wanted to give a quick shout out and say I really enjoy reading through your posts. Can you suggest any other blogs/websites/forums that cover the same subjects? Thank you!

  5. You actually make it seem really easy together with your presentation but I find this matter to be really one thing that I believe I would by no means understand. It kind of feels too complex and extremely broad for me. I am having a look ahead to your next submit, I’ll try to get the grasp of it!

  6. I cherished as much as you will receive carried out proper here. The cartoon is attractive, your authored subject matter stylish. however, you command get got an shakiness over that you want be turning in the following. ill unquestionably come more before again since precisely the same nearly a lot regularly inside of case you protect this hike.

  7. Does your blog have a contact page? I’m having trouble locating it but, I’d like to send you an e-mail. I’ve got some suggestions for your blog you might be interested in hearing. Either way, great website and I look forward to seeing it expand over time.

  8. Have you ever heard of second life (sl for short). It is basically a video game where you can do anything you want. Second life is literally my second life (pun intended lol). If you want to see more you can see these Second Life authors and blogs

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here