La CAF poursuit ses efforts indéfectibles pour son développement sur le continent alors que l’instance dirigeante du football a lancé son tout premier atelier VAR à Johannesburg, le mardi 26 mars. L’atelier de cinq jours qui s’achèvera le vendredi 30 mars verra un total de 21 arbitres et 23 arbitres assistants issus des 32 associations membres des FAC se lancer dans un atelier approfondi sur l’utilisation des dernières technologies innovantes introduites dans officier.

Le directeur technique de l’IFAB, David Elleray, qui dirige cette réunion de cinq jours, a déclaré que les responsables étaient très réceptifs à la technologie et qu’ils étaient impatients d’appliquer ce qu’ils ont appris dans leurs ligues respectives pour développer le sport sur le continent. «Je suis satisfait du type de réponse des responsables lors des premières étapes de l’atelier. Ils ont montré une bonne compréhension du système jusqu’à présent et n’ont aucun doute sur le fait qu’ils réussiront bien lors des séances pratiques et qu’ils mettront en œuvre cette stratégie avec succès », a déclaré Elleray.

L’atelier de cinq jours comprend à la fois des séances théoriques et des séances pratiques au cours desquelles les officiels seront mis à l’épreuve dans des situations de jeu réelles où ils devront utiliser le système pour prendre des décisions justes et équitables. «Le système est conçu pour aider les officiels de match à prendre des décisions éclairées dans des situations importantes qu’ils ont peut-être manquées ou qu’ils ne pourraient pas voir à l’œil nu. Il faudra également beaucoup pour se débarrasser des cas de simulation dans le football », a ajouté Elleray.

S’exprimant au nom de l’association organisatrice, la South African Football Association, Tenda Masikhwa, responsable de l’arbitrage, a déclaré que l’atelier contribuerait grandement à améliorer la qualité de l’arbitrage sur le continent. «C’est une très bonne initiative de la CAF pour faire en sorte que les arbitres du continent soient au courant des dernières tendances technologiques et des dernières innovations en matière de football. Nous avons des officiels de différents pays qui vont maintenant revenir et partager leur nouvelle expérience dans leurs ligues ainsi qu’avec leurs collègues », a déclaré Masikhwa.

Il s’agit du deuxième atelier de renforcement des capacités organisé par la CAF à Johannesburg un mois après le récent atelier sur le système de surveillance GPS qui s’est tenu avec les entraîneurs et les entraîneurs physiques des différentes associations membres de la CAF. Un plus grand nombre de ces ateliers de renforcement des capacités devraient être organisés par la CAF au cours des derniers mois de l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here