Les divergences se multiplient au sein du mouvement estudiantin. A l’Ucad, le Mouvement Mary Teuw dégage s’est démarqué de la coordination des étudiants pour tenir, hier, un point de presse. La coordination condamne et crie à l’instrumentalisation.

Les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ne parlent plus le même langage. Ils ont encore montré, hier, leur division. Suite à la conférence de presse organisée par les membres du Mouvement Mary Teuw dégage dirigé par Malick Diédhiou, la coordination de l’Ucad, qui était contre ce face-à-face avec les journalistes, est montée au créneau pour apporter des éclairages. Son porte-parole, Franck Daddy Diatta, précise : ‘’Ce groupe n’est pas habilité à parler au nom des étudiants. Les camarades leur ont fait savoir qu’il n’y a qu’une seule voix autorisée à parler en leur nom : c’est celle de Franck.’’

Selon lui, les membres du Mouvement Mary Teuw dégage sont manipulés par des responsables politiques. ‘’Ceux qui ont appelé la presse, ce sont des étudiants qui ont voulu politiser le combat et réclamer le départ du ministre Mary Teuw Niane. Ils sont instrumentalisés. Nous, ce qui nous intéresse, c’est de faire face aux difficultés que traversent les étudiants’’, dit-il.Tout en soulignant qu’eux aussi de la Coordination des étudiants de l’Ucad demandent le départ des ministres Mary Teuw Niane, Amadou Bâ et Aly Ngouille Ndiaye.

En effet, un peu plus tôt, lors de leur conférence de presse, les camarades de Malick Diédhiou ont insisté sur le départ des ministres impliqués dans la mort de Fallou Sène. ‘’Nous décrétons une grève illimitée et nous ne demandons à rencontrer ni le président de la République ni qui que ce soit. Tout ce que nous exigeons, c’est que justice soit faite sur la mort de notre camarade. Il faut aussi que les responsabilités soient situées’’, a martelé Malick Diédhiou accompagné de ses camarades qui réclament la tête des ministres Mary Teuw Niane, Aly Ngouille Ndiaye et Amadou Ba.

‘’Nous ne nous mêlerons d’aucun combat d’obédience politique’’

Pour Franck Daddy, l’Ucad est plus que jamais unie pour parler d’une seule voix et défendre les intérêts des étudiants. Se voulant clair, il déclare que ‘’la Coordination de l’Ucad ne se mêlera d’aucun combat d’obédience politique’’. ‘’Nous ne sommes pas là pour demander quoi que ce soit, si ce n’est la satisfaction de nos intérêts’’, a ajouté le porte-parole des étudiants. Revenant sur leur demande du départ des ministres précités, l’étudiant a informé qu’il s’agit d’une décision prise lors de leur assemblée générale tenue mercredi dernier.

‘’Pour éviter toute suspicion et mettre tout le monde à l’aise, nous avons réclamé le départ de tous les ministres concernés, car ils sont impliqués dans le meurtre de l’étudiant Mouhamed Fallou Sène le 15 mai à l’Ugb’’, fait savoir Franck Daddy Diatta. D’après lui, leur coordination englobe tous les coordonnateurs de toutes les facultés de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Et que leur unique souhait est de défendre les intérêts de leurs camarades. ‘’Nous ne créons pas des mouvements pour demander le départ de qui que ce soit. Nous n’avons pas un mouvement anti Mary Teuw Niane’’, s’est-il défendu.