Besnik Hasi pense que les Diables peuvent rêver du titre suprême, mais à une seule condition: Kompany doit être fit. Sans club depuis la fin de sa courte aventure à l’Olympiakos, Besnik Hasi a confié à l’Avenir son souhait d’entraîner à nouveau en Belgique. L’ancien coach d’Anderlecht se dit même prêt à relever un challenge en D1B. Outre son avenir personnel, il a aussi évoqué les Diables Rouges et le Mondial en Russie.

Selon lui, notre équipe nationale peut rêver de soulever le trophée, mais doit espérer pour cela que Vincent Kompany ne soit pas blessé. « S’il va au Mondial, les Diables pourront aller au bout. Mais sans lui, ce sera impossible. » L’ancien pensionnaire de Genk a tout de suite décelé l’énorme potentiel du Citizen. « Je l’ai vu commencer à Anderlecht quand j’étais en fin de carrière. À 17 ans déjà, il était au-dessus de la mêlée. Il remettait déjà la tactique de Broos en question. »