Jusqu’à mi- août la pluie se fait rare dans plusieurs zones du Sénégal .Un phénomène qui inquiète les paysans  avec son corollaire de dégâts. Meme si l’espoir est encore permis, le monde rural inquiéte pour sa subsistance  en attendant que les vannes soient ouvertes .